janvier 10, 2018

Clôture de la semaine nationale de la petite enfance : Plaidoyer pour l’éradication de la malnutrition infantile

Écrit par

Après des jours d’activités entrant dans le cadre de la Semaine nationale de la petite enfance et de la case des tout-petits, plusieurs enfants d’établissements préscolaires ont été réunis à la Place de la Nation. Lors de cette cérémonie, la directrice de l’Anpectp a affirmé sa volonté d’éradiquer la malnutrition des enfants au Sénégal.

 

Pour la clôture de la 10ème Semaine nationale de la petite enfance et de la case des tout-petits, les organisateurs ont invité, à la place de la Nation (ex-place de l’Obélisque), des milliers d’enfants du préscolaire venant de plusieurs cases des tout-petits du pays. Après la randonnée, ces enfants ont réalisé plusieurs prestations plaidant pour une meilleure alimentation et éducation autour du thème de la semaine : « Une nutrition adéquate, un intrant de qualité pour le développement de la petite enfance ».

Faisant le bilan de la semaine, la directrice de l’Agence nationale de la petite enfance et de la case des tout-petits (Anpectp), Thérèse Faye Diouf, a dit toute sa satisfaction de son ouverture, à Fatick, en passant par le forum sur la nutrition qui a réuni beaucoup d’acteurs. Espérant que la mobilisation va se poursuivre durant toute l’année pour éradiquer la malnutrition des enfants au Sénégal, elle a soutenu que cet objectif reste accessible avec l’implication de la famille et de la communauté. « Cette semaine a permis aux acteurs, partout à travers le pays, de s’investir pour l’amélioration du statut nutritionnel des enfants », a souligné Mme Diouf.

Des greniers pour enfants
Pour assurer une meilleure alimentation des enfants, la directrice de l’Anpectp a lancé un appel à toute la communauté pour la réalisation du slogan « Une structure de Développement intégré de la petite enfance (Dipe), un grenier pour enfant ». Ces greniers qui seront installés dans toutes les cases des tout-petits permettront de recueillir des dons en céréales, entre autres aliments et moyens, pour améliorer l’alimentation des enfants et ainsi lutter contre la malnutrition. En outre, Thérèse Faye Diouf a confirmé son engagement concernant la directive présidentielle qui demande la généralisation de la prise en charge de la petite enfance. Cheikh Mbow, coordonnateur de la Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique (Cosydep), a salué l’organisation de cette semaine. Car, à son avis, « sans développement de la petite enfance, on ne peut pas atteindre les objectifs en matière d’éducation ». C’est dans ce cadre, a-t-il rappelé, que l’Agenda 2030 exige qu’il y ait au moins une année de préscolaire pour les enfants avant le cycle primaire.  

Même avis chez le secrétaire général du ministère de l’Education nationale, Ousmane Sow, qui a attiré l’attention de la communauté sur les conséquences de la malnutrition, « un ennemi redoutable des enfants ». Il a ainsi demandé aux parents de s’engager pour la bonne alimentation des enfants, gage de leur développement physique et intellectuel.

Lu 329 fois Dernière modification le mercredi, 10 janvier 2018 11:01

11 Commentaires

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.