PUBLICATION
PUBLICATION

PUBLICATION (3)

Le président Macky Sall a annoncé mercredi, dans son discours de nouvel an, le démarrage début 2015 des travaux de construction de l'Université du Sine-Saloum à Kaolack et de la deuxième Université publique de Dakar.

Lire la suite : Démarrage des travaux de construction de deux nouvelles universités
 
 
 

PRESSE COSYDEP

 

Cheikh Mbow, administrateur de la COSYDEP primé ‘‘prix ragnée’’ pour son combat pour une Education de qualité pour tous

 Nanti d’une formation scoute depuis le bas âge (louveteau à six ans), M. Mbow, est l’une des figures marquantes de la société civile sénégalaise active en éducation/formation. Progressant dans sa vie avec son style de scout, d’association à association, Cheikh Mbow est toujours resté actif dans sa communauté. Son parcours a connu plusieurs étapes : moniteur de collectivité éducative, un des rédacteurs du manuel de français du curriculum de l’éducation de base du Sénégal, membre de l’équipe nationale du scoutisme de 1991 à 1995, élu au Conseil d’administration du Partenariat Mondial pour l’Education (PME), membre fondateur de la COSYDEP, délégué à plusieurs rencontres de haut niveau.

Entretien avec...Cheikh Mbow, Coordonnateur national de la Cosydep : «On ne peut pas accepter que les gens trichent ou jouent avec le système éducatif»

 L’année scolaire a été rythmée par des perturbations qui n’ont pas empêché la tenue des examens. Le coordonnateur national de la Cosydep (Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique) estime que le mal du système éducatif doit être diagnostiqué en profondeur. Cheikh Mbow invite les autorités politiques à faire de l’éducation une sur-priorité et les acteurs du système éducatif à arrêter de se regarder en chiens de faïence. 

 

Education : La Cosydep va pour une revalorisation de l’école publique sénégalaise

classe La coalition des organisations pour la défense de l’éducation publique (COSYDEP) a fait face à la presse, ce vendredi. La structure très préoccupée par une bonne santé de l’école sénégalaise, a loué les efforts consentis dans ce sens. Selon son coordonnateur Cheikh Mbow :« Cette rencontre est le lieu de saluer tous les efforts inlassables de toutes celles et tous ceux qui se sont investis pour favoriser ce dégel et

, d’autre part, la volonté des organisations d’enseignants et d’apprenants de réaliser un sursaut citoyen ayant permis à l’école sénégalaise de reprendre ses droit. Pour la Cosydep  qui avait fait de la résolution de cette crise une sur-priorité, un long chemin reste à parcourir, avec des acquis à renforcer, des difficultés à surmonter mais surtout des défis anciens et nouveaux à relever à tout prix», a –t-il dit. M. Mbow qui plaide pour un esprit de suite de ces actions va pour une revalorisation de l’école publique sénégalaise

Baisse du niveau des élèves: La Cosydep dénonce le recrutement des enseignants sans formation

A l’occasion de la célébration de l’édition 2013 de la semaine mondiale d’action sur l’éducation, la Cosydep a choisi comme thème : «le manque d’enseignants qualifiés». Les acteurs veulent attirer le gouvernement à revoir sa copie sur le recrutement des enseignants sans formation et qui repose sur les liens politiques.

BAISSE DU NIVEAU DES ELEVES :  La Cosydep dénonce le recrutement des enseignants sans formation

Cette édition, célébrée dans les 14 régions du Sénégal, dont le lancement est organisé depuis le 27 avril dernier au centre Sauvage de Cambérene (Dakar), a été une occasion pour les acteurs de l’éducation d’interpeller le gouvernement sur plusieurs questions, à savoir : l’insuffisance ou le manque de formations des enseignants, le déficit d’encadrement de la part des corps de contrôle, le déficit d’enseignants dans certaines zones ou pour certaines disciplines, la nécessité d’un déploiement des enseignants plus équitable et plus incitatif. Cheikh Mbow, coordinateur national de la coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique (Cosydep), reconnait que les enseignants constituent le catalyseur le plus influent et le plus puissant de l’équité, de l’accès à l’éducation et de sa qualité. «L’enseignement, ce n’est pas un don, c’est un métier, voilà ce qui fait que la qualification d’un enseignant est une question très importante. Cela voudrait dire que l’Etat puisse garantir la formation initiale à tout individu qui voudrait assumer cette fonction d’enseignant au Sénégal», a-t-il demandé. Depuis quelques années, l’Etat procède à des recrutements d’enseignants du moyen-secondaire sur la base d’un dépôt de dossier au niveau des inspections d’académies, sans formation pédagogique aucune.

Partenariat mondial pour l’Education : Le Sénégal représente les pays en voie de développement

Pour régler définitivement les questions de salaires, d’indemnités et de bourses d’étudiants, La Cosydep invite l’Etat à une rupture de gestion dans la gouvernance scolaire

PARTENARIAT MONDIAL POUR L'ÉDUCATION : LE SÉNÉGALAIS CHEIKH MBOW INTÈGRE LE CONSEIL D'ADMINISTRATION

SARED

août 30, 2017 Écrit par Cosydep

Déclaration politique générale du 28-10-2013Olivia Frémineau pour "LE MONDE" 

L'enfer des programmes scolaires; Lemonde

C'est la même petite musique dans les réunions de rentrée. D'une discipline à l'autre résonne un identique : "Cette année, il faudra que vous soyez vigilants, vous, les parents. Le programme est très chargé et je vais devoir passer rapidement sur quelques chapitres, sinon nous ne le terminerons pas." Quand la petite phrase s'invite en français, retentit en mathématiques avant de trouver un écho en sciences physiques, le parent ressort stressé, avec deux questions au bord des lèvres : "Qui diable a concocté pareils programmes ?", suivi d'un bien trop cartésien : "Pourquoi ne conçoit-on pas les enseignements pour tenir dans le nombre d'heures de cours imparti à chaque discipline ?"

 Perturbation en milieu scolaire l'UDEN et le SNELS se démarquent

Education : perturbation dans le monde scolaire, l’UDEN et le SNELS se démarquentLe Cadre Unitaire des Syndicats d'Enseignants du Sénégal (CUSE), le Cusems, le Saems, le Sels authentique qui ont appelé à ce mot d’ordre pour dénoncer ce qu’ils appellent le dilatoire du Gouvernement. Cependant, Mamadou Lamine Dianté et ses camarades ne devront pas compter sur l’UDEN et le SNELS, affiliés à la Centrale nationale des travailleurs du Sénégal (CNTS) se démarquent du mouvement. Ces deux syndicats estiment qu'il y a une autre manière de revendiquer. Ils appellent le Gouvernement à tenir ses promesses et un langage de vérité.

L’insuffisance des ressources scolaires et pédagogiques handicape l’éducation en Afrique subsaharienne; unesco

Les déperditions scolaires, un frein à l'éducation de l'Afrique de l'Ouest; cercoop

Comment sortir l'éducation africaine de sa crise?; libreafrique

Education scolaire et lien social en Afrique noireperspectives éthiques et théologiques de la mise en place d'une nouvelle philosophie de l'éducation;

Réinventer l’école africaine;cipcre

 contexte, constat et facteurs efficacité; archives-ouvertes

L'importance de L'éducation,PME

Education scolaire: base du developpement ; ebs

Progrès et obstacles à l'éducation des filles en Afrique; Plan

Programme d’éducation de base pour l’Afrique; UNESCO

Profils enseignants et qualité de l'éducation primaire en Afrique subsaharienne francophone: bilan et perspectives de 10 ans de recherche du PASEC; PASEC/ CONFEMEN

L’évolution des problématiques de l’éducation en Afrique francophone à travers une cartographique de la production doctorale depuis 2000; Théodul A. M. SANKARA