Cosydep

Conflit Etat/enseignants : La Cosydep «bannit toute forme de radicalisation»

Le regain de tension promis par le Grand cadre/Cusems n’est pas du goût de la Cosydep pas plus que les menaces, réquisitions et ponctions sur salaires brandies par le gouvernement. Dans un communiqué, la Cosy­dep (Coalition des organisations en synergie pour la défense de l’éducation publique) s’inquiète que «nos chers enfants s’apprêtent à affronter les examens de fin d’année 2015/2016 dans un contexte lourd d’inquiétudes».

 

En dépit de «ses actions de mobilisation pour la pacification durable du secteur qui ont abouti cette année à la suspension du mot d’ordre de grève du Front unitaire des syndicats de l’enseignement (Fuse)», la Coalition constate que «la menace reste pesante avec une radicalisation inquiétante de la part des protagonistes directs». A ce titre, la Cosydep juge que «la gravité de la situation suggère des actions urgentes, pertinentes et efficaces». Ainsi, elle demande au gouvernement d’infléchir sa position par «l’arrêt des menaces, réquisitions et coupures de salaires, tout en convaincant les acteurs par l’application hardie et immédiate des accords signés». 
Aux syndicats d’enseignants, la structure dirigée par Cheikh Mbow suggère «la suspension de la grève, tout en poursuivant l’action revendicative sous des formes pouvant aussi faciliter des initiatives de médiation». Enfin à destination de tous les acteurs, elle propose «un suivi stratégique efficace, tout en construisant des alliances fortes autour de l’ambition d’assurer à notre système éducatif une stabilité pérenne, gage de performances». Dans ce sens, la Cosydep indique que «la mise en place d’un dispositif de suivi reste une urgence à l’heure où le consensus est bien établi sur ce qui ne va pas et sur ce qu’il faut faire», d’autant plus que «les objectifs de stabilité et de performances ne sauraient être atteints sans une prise en charge équitable et juste des conditions sociales et de travail de l’enseignant, premier facteur de qualité, pour que dans le discours et les actes, cet acteur majeur bénéficie d’une image sauve, reluisante et motivante».


This Site