Membres et partenaires

  • ANAFA
  • ASPROCIDE
  • CNDREAO/SEN
  • CNEPSCOFI
  • ALPHADEV
  • SAEMSS
  • SAES
  • SCEMES
  • SDEA
  • CEIDA
  • SNEEL/CNTS
  • SNEEL/FC
  • SNEEL/FGTS
  • SNELAS/CNTS
  • OXFAM GB
  • SELS
  • SELS/A
  • SELS/O
  • SNEEL
  • OSIWA
  • SNELAS/FC
  • SNEMS
  • SUDES
  • SYDELS
  • Pane
  • MIN.DE L'EDUC.
  • CASE TP
  • FASTEF
  • AFD
  • UDEN
  • SYPROS
  • SIENS
  • SYDELS
  • OIS
  • REEL
  • ADEPT
  • ODES
  • ACTION AID
  • AISED
  • FAWE
  • GCAP
  • ENDA
  • FECSDA
  • ACTION 2015
  • JED
  • FENAPES
  • ALPHA DEV
  • CNEAP
  • PAMOJA
  • ANHMS
  • FAFS
  • CONGAD
  • RADHO
  • ROCARE
  • ONG 3D
  • CORIPH
  • DEFI
  • CNVAF
  • REJEF
  • PPDH
  • AFA/NENUPHAR
  • IMAGE et VIE
  • CESES
  • UNAPEES

Galerie photo

Visitez notre Galerie

Lancer la galerie

Vidéo et son

Retrouvez toutes nos vidéos et nos fichiers audios.

Consulter

 
 
Avec 37% au baccalauréat et 49% au Bfem, il n’y a pas de quoi pavoiser, selon la Cosydep. Cette Organisation non gouvernementale spécialisée sur les questions d’éducation juge  dans un communiqué ces résultats « médiocres ».
 
C’est la raison pour laquelle les camarades de Cheikh Mbow, coordonnateur de la Cosydep s’insurgent contre toute volonté de « déceler  un progrès dans les résultats de ces différents examens », à moins de faire là un exercice de  « communication ».
 
«Le bon sens et l’intérêt supérieur du pays commandent un profond exercice d’évaluation inclusive et désagrégée ; ce qui, au-delà des classes d’examens, concernerait l’ensemble des résultats du système dans tous les domaines, à tous les niveaux et débouchant sur des mesures fortes de correction et une documentation des bonnes pratiques », suggère-t-elle.
 
 
 
 
 
Par ailleurs , à deux mois de la prochaine rentrée,  la Cosydep  préconise au gouvernement de mettre à profit les grandes vacances pour : d’une part finaliser les mécanismes permettant l’application des accords sans une quelconque autre médiation et, d’autre part s’entendre sur les correctifs à apporter au fonctionnement du système à partir des recommandations consensuelles issues des Assises nationales de l’éducation et de la formation (Anef).
 « En vérité, le rêve d’une année scolaire sans perturbations et porteuse de résultats prometteurs risque de ne pas se réaliser si ces vacances ne sont pas l’occasion, pour les autorités publiques et les leaders d’organisations, de s’asseoir et traduire en actes concrets une volonté commune de faire avancer résolument les dossiers de l’éducation », met en garde l’Ong.
 
Enfin, la Cosydep, initiatrice de la  campagne ‘‘Ubbi Tey – Jàng Tey  (démarrage effectif des cours dès le 1er jour de la rentrée officielle des classes) encourage l’ensemble des acteurs qui ont manifesté leur fierté d’avoir donné forme et contenu à cette ambition, en souhaitant la 3ème édition de la campagne ‘‘Ubbi Tey – Jàng Tey’’  enregistre l’alignement d’un plus grand nombre d’écoles.

Nous contacter

(Deux Voies Liberté 6,Rond point JVC) 

Sicap Liberté 6,villa 6039 Dakar

Tél: 00221 33 827 90 89

Mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Cosydep

La COSYDEP est une organisation de la société civile servant de cadre stratégique de réflexion, de concertation, de synergie, de recherche et d’action pour influer de manière positive et significative sur la définition et la mise en œuvre des politiques d’éducation en vue de promouvoir le droit à une éducation publique de qualité, gratuite,inclusive et accessible à tous. 

Lire la suite

Go to top